« Saint Benoît voulut ouvrir son monastère principalement

pour le salut éternel d'un grand nombre. » (Jean-Paul II, 22 mai 1980)


La perspective de l’éternité constitue un des fondements de l’Abbaye Saint Joseph de Clairval. Cette perspective est celle de Dieu lui-même, ainsi explicitée dans le Catéchisme :

«Infiniment Parfait et Bienheureux en Lui-mê me, Dieu, dans un dessein de pure bonté ,
a librement créé l'homme pour le rendre participant de Sa vie bienheureuse.»

Ce but est si élevé, que le cœur de l’homme ne peut le concevoir (cf. 1 Co 2, 9). Le Chemin pour y parvenir est le Fils de Dieu fait homme, Jésus-Christ : « Je suis venu, dit-il, pour qu’ils aient la Vie et qu’ils l’aient en abondance » (Jn 10, 10). Parole authentifiée par un témoignage irréfragable :

«À ceci nous avons connu l’Amour : c’est que Lui - Jésus - a donné sa vie pour nous.» (1 Jn 3, 16 )
«Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.» (Jn 15, 13).

Notre éternité - heureuse ou malheureuse - dépend de notre libre réponse à l’amour prévenant de Dieu : «Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour.» (saint Jean de la Croix)


«Quoi de plus doux, frères très chers, que cette voix du Seigneur qui nous invite ?
Voyez comment le Seigneur lui-même, dans sa bonté, nous montre le chemin de la Vie.
Ceignons donc nos reins de la foi et de la pratique des bonnes œuvres ;
sous la conduite de l’Évangile, avançons dans ses chemins,
afin de mériter de voir Celui qui nous a appelés dans son Royaume.»

(Prologue de la Ste Règle).


C’est pourquoi saint Jean-Paul II décrit ainsi le rôle des moines dans l’Église et le monde: «Par leur vie consacrée, les moines affirment le primat de Dieu et des biens à venir, dans l'imitation du Christ chaste, pauvre et obé issant.» (25 mars 1996)

Jésus, en effet, est l’unique Sauveur, Lui seul a les paroles de la Vie éternelle : «Nul ne vient au Père, sinon par moi» (Jn 14, 6).


Le Sacrifice eucharistique et l a prière liturgique de l’Église, par lesquels Elle glorifie sans cesse la Sainte Trinité, constituent le centre de la journée du moine. Fid è le à son charisme propre, notre Abbaye prolonge cette prière par la prédication, aux hommes et jeunes gens, de retraites de cinq jours selon les Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola .


*

* *


Le samedi 12 octobre , un jeune frère a émis entre les mains du Père Prieur ses premiers vœux monastiques. Que faut-il entendre par "premiers vœux"?

Celui qui frappe à la porte du monastère, avec l’intention d’y rester, commence par résider quelques semaines à l’hôtellerie, puis commence son postulat au sein du logement des novices. Après celui-ci, il reçoit l’habit monastique et entre au noviciat proprement dit, lequel dure un an et demi. À l’issue de cette période, s’il persévère dans son dessein et si la communauté porte sur lui un regard favorable, il prononce entre les mains du Pè re Abb é, pour une durée de trois ans, les vœux de stabilité dans la communauté, de conversion des mœurs et d’obéissance selon la Règle de saint Benoît. La profession temporaire se déroule au cours de la Messe, devant Dieu et la communauté.


Cette occurence aurait été particulièrement indiquée pour une "Journée de découverte de la vie monastique". Hélas ! notre capacité d’accueil ne nous permet pas de recevoir, ce jour-là , d’autres hôtes que la famille et les amis du nouveau profès.


Pour suppléer, nous proposons :